site peplums

 

Le péplum, un mauvais genre
Claude Aziza

Le péplum
Laurent Aknin

Deux nouveaux bouquins consacrés au péplum viennent de paraître ce mois de novembre 2009, qui agréablement meubleront vos studieuses soirées préludant à l'hivernale hibernation (Ah ! Ça, vois-tu, c'est un pléonasme ! — Tu crois ? C'est pas plutôt une métaphore ? — Non. Mais passe-moi mon plaid, quand même).

peplum - claude aziza

Claude AZIZA, Le péplum, un mauvais genre, Klincksieck éd., Coll. «50 questions», nÁ 50, novembre 2009, 192 p., ISBN-10 2-252-03738-5 / ISBN-13 978-2-252-03738-6 — format 13,5 x 21 cm — broché — 16,00 EUR

Le péplum est un cinéma de mauvais genre.
Il raconte des histoires qui se déroulent en des temps mythiques ou lointains. Il chante les exploits de héros bodybuildés et d'héroïnes chastement dévêtues !
Genre populaire et familial, il est obligé de tortiller de la caméra pour raconter les amours bibliques, les orgies romaines, les empereurs fous et les impératrices lubriques — sans choquer personne mais quand même.
Et pourtant, souvent faits avec trois francs six sous, tournés à la va-vite dans des décors de carton-pâte, troussant la muse de l'Histoire pour en montrer les dessous affriolants, ces films révèlent une autre Antiquité, sortie des manuels poussiéreux. Une Antiquité en technicolor et en relief, une Antiquité doublement vivante : à la fois parce qu'elle illustre nos fantasmes et parce qu'en voulant raconter le passé, elle nous parle en fait du présent.

  • Claude Aziza, maître de conférences honoraires de langue et de littérature latines à la Sorbonne Nouvelle (Paris III), s'est intéressé à toutes les formes, littéraires et artistiques, de la fiction sur l'Antiquité. Parmi ses derniers méfaits : Guide de l'Antiquité imaginaire. Roman, cinéma, bande dessinée, Les Belles Lettres, novembre 2008, et la traduction latine de Murena/1 : Murex et Aurum (novembre 2009).
SOMMAIRE
  1. Que signifie le mot péplum ?
  2. Merci, vous avez été très clair. Mais pourquoi le mot péplum pour désigner un genre cinématographique ? Le trouve-t-on dès les origines du cinéma ?
  3. Comment expliquer qu'un simple attribut vestimentaire puisse délimiter un genre ? Est-ce habituel ?
  4. J'ai bien compris. Mais l'Antiquité, c'est vaste, non ?
  5. Entendu. Mais, dans cette Antiquité, est-ce qu'il y a des époques privilégiées ?
  6. Et d'autres moins souvent illustrées ou tout simplement ignorées ?
  7. Donc, il s'agit de l'Antiquité classique. Celle qu'on étudie en faisant ce qu'on nommait autrefois ses «Humanités» ?
  8. Peut-on quand même imaginer des péplums turcs, indiens, chinois, que sais-je encore ?
  9. Mais vous ne nous avez toujours pas dit pourquoi c'est un vêtement féminin qui qualifie un genre apparemment très viril ?
  10. Le corps est-il donc ainsi toujours mis en valeur ?
  11. Mais vous n'avez parlé que du corps masculin. Et le corps féminin ?
  12. Je ne comprends pas. Après toutes ces horreurs vous nous dites que le péplum est un genre pudibond. Pourriez-vous être plus clair ?
  13. Existe-t-il quand même des péplums vraiment pornographiques ?
  14. Ouvertement homosexuels ?
  15. Le péplum ne serait-il pas misogyne, par hasard ?
  16. Mais pourquoi un tel désir de moralité ?
  17. C'est donc la même chose que dans la littérature populaire. A-t-elle inspiré le péplum ?
  18. Le péplum puise-t-il, dès sa naissance, dans les sujets antiques dont s'est nourri l'opéra ?
  19. Cherche-t-il aussi son inspiration dans la peinture ? Laquelle ?
  20. Est-il influencé par le mystère médiéval ? La tragédie classique ? Le drame romantique ? Le roman ?
  21. Pourquoi spécialement par le roman historique ?
  22. Mais quels sont donc les liens du péplum avec l'Histoire ?
  23. Et avec l'archéologie ?
  24. Trouve-t-on dans le péplum des allusions à la société contemporaine ?
  25. Est-il politiquement engagé, comme l'est souvent le western italien ?
  26. A-t-il eu des réalisateurs ou des scénaristes militants ?
  27. Peut-on alors imaginer un péplum réalisé par Charlie Chaplin ?
  28. Y a-t-il des péplums comiques ? Parodiques ?
  29. Jésus est-il un sujet de péplum ? Et Dieu ?
  30. Comment sont représentés les chrétiens des premiers siècles ?
  31. Et les Juifs en général ?
  32. Le péplum a-t-il le même regard sur la Bible que sur la mythologie gréco-latine ?
  33. Quelle différence entre les exploits d'Hercule, ceux de Samson et ceux de Maciste ?
  34. Le péplum a-t-il vocation pédagogique ? À quelle époque ? Dans quels pays ?
  35. Quelles sont les périodes de Rome qu'il a le plus illustrées ?
  36. Mais pourquoi s'est-il davantage intéressé à l'Empire romain ?
  37. Quels sont les personnages de la Rome antique qu'il a le plus souvent mis en images ?
  38. Quelle est la femme antique la plus célébrée dans le péplum ? Pourquoi ?
  39. Quels sont les grands moments du péplum ?
  40. Trouve-t-on des vampires dans des péplums ? Des extraterrestres ? Des monstres ? Des zoophiles ?
  41. Y a-t-il des péplums traités en westerns ? Ou des westerns qui reprennent des sujets de péplum ?
  42. Et pour la comédie musicale ?
  43. Quels sont les liens du péplum avec le film policier ?
  44. L'amateur de péplums dispose-t-il de codes qui lui permettent immédiatement de deviner la nature des personnages ?
  45. Le péplum a-t-il inspiré la publicité ? La chanson ?
  46. Qui se soucie le plus de vérité historique ? Le cinéma ou la télévision ?
  47. Qu'est-ce ce qui est le plus difficile à montrer avec exactitude ? Les décors ? Les costumes ? Les moeurs antiques ?
  48. Le péplum a-t-il inspiré des films à grand spectacle et à budget astronomique ? Lesquels ?
  49. A-t-on une idée du nombre de péplums tournés depuis 1896 ? De la répartition entre le muet et le parlant ? Dans quels pays ?
  50. Et aujourd'hui, le genre est-il toujours à l'honneur
  51. Le péplum a-t-il un avenir ?
——————————oOo——————————
peplum - laurent aknin

Laurent AKNIN (avec l'équipe de Monsieur Cinéma), Le péplum, Armand Colin éd., Coll. «Albums Armand Colin Cinéma», 4 novembre 2009, 128 p. — EAN13 : 9782200242862 — cartonné avec rabats, 23 x 16 cm — 18,50 EUR

Empereurs fous, chrétiens jetés aux lions, femmes fatales et jeunes vierges évanescentes, culturistes et gladiateurs, Atlantide et Rome de la décadence... N'arrête surtout pas ton char, Ben-Hur !
Ce genre éminemment «populaire» qu'est le péplum s'est emparé du fonds culturellement «noble» de l'Occident, l'Antiquité et le monde biblique, pour le magnifier en le travestissant.
Son côté «phénix», car il finit toujours par réapparaître quand on le croit mort, prouve qu'il porte en lui quelque chose qui nous est nécessaire. Il est de fait l'un des modes privilégiés d'expression des tensions à l'oeuvre dans nos sociétés, vastes cirques où chacun de nous peut se rêver en gladiateur de l'impossible ou en impératrice prête à sortir de son tapis...

  • Laurent Aknin est historien et critique de cinéma. Il a notamment publié Cinéma bis — 50 ans de cinéma de quartier (Nouveau Monde, 2007) et Les Classiques du cinéma bis (Nouveau Monde, 2009).

SOMMAIRE

Introduction : Les âges du péplum

  1. La naissance d'un genre
    L'école française du film antique
    États-Unis : les premiers essais
    L'école italienne : les premiers chefs-d'oeuvre
    Les grandes heures du muet et la course au gigantisme
    Un coup d'arrêt temporaire
    Péplums germaniques
    L'apogée des superproductions
    Le péplum et le cinéma parlant
    D'étranges productions...
    Le cas Scipion l'Africain
  2. Hollywood, années 1950
    La renaissance
    CinémaScope !
    Chromo religieux
    Perles kitsch... et quelques séries B
    Nouvelle course au gigantisme
  3. L'âge d'or du péplum italien
    L'axe franco-italien
    Le film mythologique
    Muscle-opera, films historiques, films fantastiques
    Les grands auteurs du péplum italien
    Les culturistes et les ensorceleuses
  4. «La chute de l'Empire romain» et les temps obscurs
    L'Affaire Cléopâtre
    Samuel Bronston
    La fin du péplum italien
    Derniers feux
    Métamorphoses
    Péplums d'art et d'essai
    Péplums érotiques
    Péplums christiques (encore et toujours...)
    Péplums télévisés
    Péplums animés
  5. L'Antiquité retrouvée
    Visions hellénistiques
    Quelques visions erratiques
    Visions contemporaines... et futures