site peplums

 

logo peplums

TROIE
(Wolfgang Petersen, 2004)

(page 2/2)

 

 

Page précédente :

Que voulez-vous qu'il fît contre Troie ?

1. Laisser son nom dans l'Histoire...
2. Archéologie
3. Batailles
4. En marge du film

Sur cette page :

5. Fiche technique
6. Scénario

Pages suivantes :

Hélène de Troie (John Kent Harrison, 2003)

Filmographies de la Guerre de Troie, des Atrides, d'Electre

 

 

5. Fiche technique

Troie
Grande-Bretagne - Malte, 2004
Troy
Troy [EU]

Prod. : Radiant - assoc. Plan B (Distr. : Warner Bros. Pictures) (© Helena Productions) / Coul. / 163'

Fiche technique
Réal. : Wolfgang Petersen; Scén. : David Benioff (d'après le poème d'Homère); Images : Roger Pratt B.S.C.; Prod. : Winston Azzopardi (co-producer), Wolfgang Petersen (producer), Diana Rathbun (producer), Colin Wilson (producer); Cost. : Bob Ringwood; Mont. : Peter Honess A.C.E.; Casting : Edward Mercieca, Lucinda Syson; Décors : Nigel Phelps (Production Design); Dir. art. : Julian Ashby, Jon Billington, Andy Nicholson, Adam O'Neill; Set Decoration : Anna Pinnock, Peter Young. Makeup Department - Karen Dawson (unit makeup artist), Melissa Lackersteen (makeup artist), Marese Langan (makeup artist), Alberto Moccia (hair stylist). Production Management - Rafael Cuervo (unit manager Mexique), Steve Harding (unit production manager), Hugo Villa (unit manager Mexique). Second Unit Director or Assistant Director - Ben Burt (3rd assistant director), Simon Crane (2nd unit director), Pierre Ellul (3rd assistant director), Gerry Gavigan (1st assistant director), Toby Hefferman (2nd assistant director : 2nd unit), Cara Higgins (3rd assistant director : 2nd unit), Bernardo Jasso (2nd assistant director), Bernardo Jasso (2nd assistant director : 2nd unit), Terence Madden (3rd assistant director : 2nd unit), Terry Madden (1st assistant director : 2nd unit), Tara McNamee (additional 3rd assistant director : Malte), Emma Stokes (3rd assistant director). Art Department - Hideki Arichi (junior draughtsman : marine), Alejandro Ayala (construction intern), Ravi Bansal (concept artist), Celia Barnett (specialist researcher), Adam Brockbank (concept artist), Julian Caldow (concept artist), Neal Callow (draughtsman/standby art director), Anthony Caron-Delion (assistant art director), Paul Catling (concept artist), James Clyne (concept artist), Dan Frye (prop modeller), Rosie Hardwick (draughtsperson), Kathy Heaser (assistant art department coordinator), Michael King (production buyer), Aleksandar Sasha Matic (draughtsman), Julie Philpott (draughtsman), Kevin Phipps (supervising art director), Martin Smeaton (head sculptor), Kirstie Stephenson (art department co-ordinator), Gert Stevens (concept artist), Leslie Tomkins (supervising art director. Sound Department - Rebecca Anastasi (sound assistant : Malte), Harry Barnes (foley editor), Nigel Bennett (sound), Jaya Bishop (boom operator), Christian Bourne (2nd boom operator), James Boyle (sound designer), Tony Dawe (production sound mixer), Neil Kingsbury (sound mixer : 2nd unit), Sue Lenny (sound editor), Paul Schwartz (2nd boom operator), Denise Yarde (sound assistant : Grande-Bretagne). Special Effects - Mario Cassar (special effects : Malte), Gary Cohen (special effects senior technician), Michael Dawson (assistant special effects supervisor), Alexander Gunn (special effects supervisor : 2nd unit), David McGeary (special effects technician), Peter Norcliffe (costume props : Robert Allsopp and Associates), Stephen Paton (senior technician special effects), David Watson jr (special effects technician), Joss Williams (special effects supervisor), Ian Wingrove (special effects technician). Visual Effects - Nicolas Aithadi (lead technical director : MPC), Marcus Alexander (visual effects editorial : Framestore CFC), Laya Armian (visual effects coordinator : Warner Bros.), Dasha Ashley (paint artist : Framestore CFC), Jason Baker (technical director : Framestore CFC), Giles Bartlett (camera technical director : Framestore CFC), Gary E. Beach (lead matchmover), Lizzie Bentley (matte painter), Carl Bianco (technical director : Framestore CFC), Alex Bicknell (visual effects producer : Warners), Agnès Billard (camera technical director : Framestore CFC), Charlie Bradbury (visual effects production manager : MPC), Jessica Braun (visual effects artist), Matthew Bristowe (digital lab producer : MPC), Jordi Cardus (lighting technical director), Klaudija Cermak (digital compositor), Andrew Chapman (senior technical director : Framestore CFC), Gordon Chapman (technical director : Framestore CFC), Edward Xi Chen (data operator), Alessandro Cioffi (digital compositor), Dan Copping (technical director : Framestore CFC), Kate Cuffin (paint artist : Framestore CFC), Aimee Dadswell (visual effects coordinator : Cinesite), Ken Dailey (visual effects producer : Cinesite), Haslina Dasley (modeller : Framestore CFC), Julia Egerton (compositor : Framestore CFC), Nick Epstein (render support), Richard Etchells (online film editor), Sharon Fitzgerald (senior visual effects producer : Framestore CFC), Steven Forrester (additional assistant visual effects editor : Framestore CFC), Matthew Gidney (technical director : Framestore CFC), David Gordon (technical director : Framestore CFC), Sheila Gorman (digital compositor : MPC), Jonathan Hairman (compositor : Framestore CFC), Dan Harrod (digital artist), Andrew Harvey (visual effects programmer : MPC), Rachael Haupt (matte painter), Kay Hoddy (paint artist : Framestore CFC), Robin Hollander (roto/prep supervisor), Vlad Holst (technical director : Framestore CFC), Garrett Honn (digital compositor : MPC), Graham Hopkins (technical director : Framestore CFC), Jason Horley (digital matte artist : Framestore CFC), Max Horton (digital colourist), Nathan Hughes (digital matte artist : Framestore CFC), Laurent Hugueniot (TD supervisor : Framestore CFC), Elie Jamaa (technical director), Chas Jarrett (visual effects supervisor : MPC), Barry Kane (rendering technical director : MPC), Carsten Kolve (crowd simulation research and development : MPC), Carsten Kolve (crowd simulation technical director : MPC), Douglas Larmour (digital compositor), Chris Lawrence (technical director : Framestore CFC), Alex Lemke (compositor : Framestore CFC), Bego±a Lopez (digital lab producer : MPC), Adam Lucas (technical director : Framestore CFC), Tony Man (roto/prep artist), Rebecca Manning (data operation assistant : Framestore CFC), Christoph Matthiesen (digital artist), David Mayhew (camera technical director : Framestore CFC), Jason Mayo (technical director : Framestore CFC), Evonne Merlicek (digital effects artist), Adrian Metzelaar (compositor : Framestore CFC), Ellie Meure (paint artist : Framestore CFC), Sarah Micallef (visual effects coordinator : Framestore CFC), Andrew Morley (digital artist), Ben Morris (CG supervisor : Framestore CFC), Dan Neal (digital matte painter), Steve Parsons (visual effects), Tom Partridge (visual effects Avid operator : Framestore CFC), Lorna Paterson (visual effects coordinator : Framestore CFC), Alex Payman (compositor : Framestore CFC), Geoff Pedder (technical director : crowd simulation/lighting : MPC), Nikki Penny (visual effects producer : Warners), Ollie Rankin (crowd simulation technical director), Mark Richardson (digital compositor), Duncan Robson (animator : Framestore CFC), Sue Rowe (visual effects : Cinesite), Mark Sanger (visual effects editor : Warner Bros.), John Schoonraad (prosthetic crew), Dan Seddon (senior technical director : Framestore CFC), Mark Spevick (lead matchmover), Alex Stephan (senior technical director : Framestore CFC), Maria Stroka (film recording producer), Ljubica Temelkoska (camera technical director : Framestore CFC), Jon Thum (visual effects supervisor : Framestore CFC), Jensen Toms (lighting technical director), Gavin Toomey (compositing supervisor : Framestore CFC), Katie Tucker (visual effects line producer : Framestore CFC), Ben Turner (digital compositor), James Turner (visual effects), Thomas Urbye (online film editor), Giuliano Dionisio Vigano' (roto/prep supervisor), Oskar Wahlberg (senior technical director : Framestore CFC), Tara Walker (digital lab operator), Neil Weatherley (technical director : Framestore CFC), Andrew Whitehurst (senior technical director : Framestore CFC), Gina Willis (visual effects production assistant : Warner Bros.), George Zwier (compositor : Framestore CFC), Martyn Drake (systems : MPC (non-crédité)). Cascades - Steve Abela, Wade Allen, Daryl Andrews, Asen Asenov, John Atkins, Alejandro Avendano, Omar Ayala, Ivan Baena [= Ivan Baena Delgado], Menyhért René Balog-Dutombé [= Menyhert Dutombe Balog], George Barbara, Andy Bennett, Arthur Berezin, Kenneth Camilleri, Jorge Casares [= Jordi Casares] (assistant stunt coordinator/horsemaster), Steve Caswell, Stuart Clark, Jonathan Cohen, Aris Comninos, Simon Crane (stunt coordinator), Andre Degabriele, Dimiter Doichinov [= Dimitar Doichinov], Zuzana Drdacka, Hana Dvorska, Wade Eastwood (assistant stunt coordinator), Marketa Frankova, Leonardo Godinez, Angel Fdez Gomez, Eduardo Gomez, Mark «Franklin» Henson, Jan Holicek, Jitka Holickova, Martin Hub, Dan Hurst [= Daniel Hirst], Eunice Huthart, Rowley Irlam, Ivo Kehayov [= Ivo Kehajov], Tyrell Kemlo, Jindrich Klaus, Jiri Kraus, Javier Lambert, Todor Lazarov [= Todor Lazzarov], Derek Lea, David Leitch, Guy List, David Listvan [= David Listavan], Raul Lopez, Marc Mailley, Mauricio Martínez, Nick McKinless, Bronco McLoughlin, Trayan Milenov-Troy [= Trayan Milenov], Attila Mora, Gerardo Moreno, Mark Mottram, Daniel Naprous, Domonkos Pardanyi, Velizar Peev, Rumen Petrov, John Pickup, Gábor Piroch, Cedric Proust, Jaroslav Psenicka, Wolfgang Raach, Buster Reeves, Paul Siebert, Krasimir Simeonov, Klara Slavikova, Mark Southworth, Vencislav Stojanov, Leo Stransky, Tom Struthers, Neville Strydom, Gáspár Szabó, Tony Tomlinson, Camilo Vila Novoa, Juan Manuel Vilchis, Kaloian Vodenicharov [= Kaloyan Vodenicharov], Bill Weston, Bret Yount, Kamila Zenkerová, Danielle da Costa. Divers - Alejandro Ayala (extras casting coordinator); John M. Barbour (1st assistant camera); Andy Birmingham (financial controller (2002)); Jonathan Brayley (pre-visualization editor); Tina Canny (location projectionist Mexique); Roisin Carty (dialect coach); Trevor Coop (camera operator : «B» camera); Stephanie «Tuti» Correa (production assistant); Mark Cullis (editor trainee); Richard Daldry (production coordinator); Rus Ekkel (trainee assistant editor); Louis Elman (ADR voice casting); Dave Evans (armorer); Raphael Francis Farrugia (assistant camera trainee); Peter Field (camera operator : 2nd unit); Wick Finch (rigging gaffer); Will Finch (electrician); Rory Fry (assistant video operator); Ron Goodman (aerial camera operator : SpaceCam); John Grassbury (photo double : Brad Pitt); Augusto Grassi (jewellers master); Helen Gregory (production coordinator); Kenny Groom (assistant camera); Manuel Guijoza (location assistant); Graham Hall (camera operator); Rob Harris (unit publicist); Elaine Harrison (payroll accountant); Alan Hausmann (armor supervisor); James Herbert (assistant editor); Janet Hirshenson (casting consultant : USA); Steven Ho (sword trainer : Brad Pitt); Pauline Hume (title designer); Simon Hume (focus puller); Andrew Jack (dialect coach); Paula Jack (additional dialect coach); Jane Jenkins (casting consultant : USA); Nick Komornicki (supervising armorer); Lisa-Kim Ling Kuan (1st assistant accountant); Stephen Lee (video operator); Jonathan Lucas (supervising 1st assistant editor); Martin Mandeville (costume coordinator); Simon Marsden (location manager); Fry Martin (assistant accountant); Peter Martorano (location scout Mexique); John Marzano (aerial director of photography); Frank Masi (unit still photographer); Billy Merrell (best boy); Richard Merrell (electrician); Boo Motjuoadi (assistant production coordinator); Phil Murray (best boy grip); Peter J. Novak (location manager Mexique); Matthew O'Toole (accountant); Matthew O'Toole (location accountant); Ashley Palin (gaffer : 2nd unit); Laurence Parker (assistant accountant); Mikey Pavia (production assistant); Berenice Percival (casting assistant); Reg Poerscout-Edgerton (casting runner); Carla Raygoza (production coordinator Mexique); Sam Renton (2nd assistant camera); Lee Robertson (assistant location manager); Angela Rowden (accounting assistant); Helen Ruiz (production accountant Mexique); Richard Ryan (sword master); Paul Sacks (key set production assistant); Paul Sacks (key set production assistant : 2nd unit); Rupert Steggle (wardrobe master : 2nd unit); Amie Stephenson (assistant to director : 2nd unit); Lucinda Syson (casting : UK); Ryan Taggart (camera loader : 2nd unit); Fraser Taggert (director of photography : 2nd unit); Maurizio Torti (wardrobe assistant); Alf Tramontin (camera operator); Alf Tramontin (steadicam operator); Amanda Uber (assistant to executive producer); Axel Uriegas (production assistant); Claudia Valdez (assistant production coordinator Mexique); Efrén Valladares (assistant production office coordinator); Efrén Valladares (production assistant); Valeria Villalobos (set production assistant); J. Glyn Williams (1st assistant camera : aerial unit); Raliegh Wilson (horse wrangler); Jane Winkles (assistant editor); James Winnifrith (assistant editor); Marc Wolff (camera pilot); Bret Yount (assistant sword master); Michelle Lewitt (casting associate : USA (non-crédité)); Jocelyn E. Thomas (casting assistant : USA (non-crédité)); Musique : James Horner.

Fiche artistique
Brad Pitt (Achille) - Eric Bana (Hector) - Orlando Bloom (Pâris) - Diane Kruger (Hélène) - Sean Bean (Ulysse) - Brian Cox (Agamemnon) - Peter O'Toole (Priam) - Brendan Gleeson (Ménélas) - Saffron Burrows (Andromaque) - Rose Byrne (Briséis) - Julie Christie (Thétis) - Julian Glover (Triopas) - Nathan Jones (Boagrius) - Adoni Maropis (officier d'Agamemnon) - Jacob Smith (jeune messager) - John Shrapnel (Nestor) - Siri Svegler (Polydora) - Lucie Barat (servante d'Hélène) - Ken Bones (Hippasus) - Manuel Cauchi (vieux pêcheur spartiate) - Mark Lewis Jones (Tecton) - Garrett Hedlund (Patrocle) - James Cosmo (Glaucus) - Nigel Terry (Archeptolemus) - Trevor Eve (Velior) - Owain Yeoman (Lysander) - Luke Tal (Scamandrius) - Matthew Tal (Scamandrius) - Vincent Regan (Eudoros) - Tyler Mane (Ajax) - Louis Dempsey (Aphareus) - Joshua Richards (Hæmon) - Tim Chipping (Echepolus) - Desislava Stefanova (chanteuse 1) - Tanja Tzarovska (chanteuse 2) - Alex King (garde dieu Apollon) - Frankie Fitzgerald (Enée).

Distribution
BE/ Sortie, 13 mai 2004
FR/ Warner Bros. Pictures France, sortie 12 mai 2004
EU/ Sortie, 14 mai 2004
MPAA : Rated R for graphic violence and some sexuality/nudity.

Notes
Sélection officielle Festival de Cannes 2004.
Tournage : Londres (Studios Shepperton), Malte (ville de Troie; scènes navales dans les bassins) et Mexique (1) [le Maroc, d'abord pressenti, fut abandonné à cause de la conjoncture internationale].

C'est le mercredi 14 août 2002 que fut annoncé la signature du contrat entre le réalisateur Wolfgang Petersen (L'Histoire sans fin I et II, Air Force One) avec les studios Warner Bros et Village Roadshow Pictures. Le tournage démarra au Mexique le 22 avril 2003. Entre-temps Brad Pitt avait rejoint l'équipe (annoncé vendredi 13 septembre 2002), bientôt rejoint par Eric La Chute du Faucon Noir Bana (lundi 30 septembre 2002). Le casting ne se compléta qu'une semaine avant le début du tournage avec l'engagement de la "Belle Hélène" : Diane Kruger (mardi 15 avril 2003)...

troy

 

Discographie
CD : James Horner, Troy, Warner Sunset Reprise, réf. 48798-2.
Inclut la chanson "Remember" par Josh Groban & Tanja Tzarovska.

Bibliographie
X., «Pitt's battle - Can Brad make Troy a blockbuster - Blood, sweat and spears. Troy is a 200 million dollars epic in the tradition on Ben Hur. Will Hollywood reclaim its sword and sandals, ask David Eimer», The Sunday Times, 25 avril 2004 • Frank Rousseau, Daniel De Belie & Delphine Rousseau-Pelseneer, «Le sex-symbol à corps ouvert» [couv. : «Brad Pitt. L'éclatant retour du sex-symbol. Son physique décrypté par les femmes»], Ciné-TéléRevue, n 19, 6 mai 2004 • Alain Lorfèvre, «Une superproduction homérique (Epique : W. Petersen revisite l'Iliade d'Homère, modernisant le conte à l'aune de l'actualité)», «De l'Iliade à Troie, un même souci de divertir (Adaptation : Le réalisateur de Das Boot explique pourquoi il se passe des dieux dans Troie - Hélène, c'est comme les armes de destruction massive...)» et «L'art du casting selon W. Petersen (Panthéon : D'Achille à Agamemnon, comment trouver le visage juste pour incarner des figures de légende)», La Libre Belgique, mercredi 12 mai 2004 (suppl. La Libre Culture, pp. 6-7) • Sigrid Descamp, «Troy, un Brad Pitt historique - Troy, la grande fresque historique de cet été», «Qui est qui ?», «On me fout la paix» (Eric Bana : Hector), «Une future star en pleine éclosion» (Rose Byrne : Briséis) et «Un casting Troie étoiles !», La Dernière Heure (Bruxelles), lundi 10 mai 2004 • Sandra Benedetti, «Brad Pitt. Qui veut la fin veut les Troyens» (interview de Brad Pitt), «Troy Story», «Le catalogue des trois cuisses», pp. 44-52, Véronique Trouillet, «Diane Kruger, Hélène fraîche», p. 48, Ciné-Live, n 79 (spécial Cannes, vol. 4), mai 2004 • Dossier : «La véritable histoire de la Guerre de Troie» - Alexandre Grandazzi, «La guerre de Troie a bien eu lieu», Historia, n 689, mai 2004, pp. 20-28 • Dossier : «Brad Pitt seul contre Troie (3 affiches exclusives du film)» - Christian Jauberty, «Fan de l'Iliade, Wolfgan Petersen rêvait d'adapter Homère sur grand écran. C'est chose faite. Casting et histoire béton, émotions, scènes de bataille ultraréalistes et tournage épique, le réalisateur raconte ici sa Guerre de... 3» (interview de W. Petersen), pp. 64-71, Ghislain Loustalot, «Les relations à Troie», p. 69, Morgan Matthew (2), «Pourquoi t'es un dieu, Brad ? - Dans Troie, il est Achille, superhéros antique bobybuildé. Sinon dans la vie, tout va bien : il est toujours Brad Pitt, beau, blond, classe, absolument divin. Dix bonnes raisons de ne jamais devenir bonne sœur», pp. 72-73, Christophe Narbonne, «Label Hélène» (interview de Diane Kruger), pp. 148-149, Première, n 327, mai 2004.

Troie sur la Toile
Site officiel - en anglais : troymovie.warnerbros.com en français : www.warnerbros.fr/movies/troy/ (Mot-clé AOL : Troie).

 

6. Scénario

(Détroit des Dardanelles [Asie Mineure], 1193 av. n.E.)
Le grand roi de Mycènes, Agamemnon, a étendu sa puissance à toutes les cités de la Grèce, qu'il a de gré ou de force contraintes à entrer dans son alliance. La dernière province à lui tenir tête est la Thessalie du roi Triopas. Achille de Phthie (3), fils de Pélée et de Thétis, est le meilleur de ses alliés mais non de ses sujets, car ce jeune héros qui ne rêve que de gloire guerrière, éprouve le plus profond mépris pour le tyran autocrate. Vif comme l'éclair, Achille étripe le géant Boagrius, champion de Triopas - donnant une province de plus à Agamemnon -, avant de retourner chez lui vaquer à ses occupations favorites : lutiner les filles et exercer au maniement des armes son jeune cousin Patrocle.

A Sparte, pendant ce temps, le roi Ménélas - frère d'Agamemnon -, guerrier intrépide mais sage, reçoit les princes troyens Hector et Pâris, fils et ambassadeurs du roi Priam. Il conclut la paix avec sa vieille ennemie, Troie.
Mais le prince Pâris a le sang chaud. Il a compris que la reine Hélène, épouse d'un homme beaucoup plus âgé, se languit... Les deux jeunes gens s'aiment, et Pâris convainc Hélène d'embarquer clandestinement à bord du navire troyen qui le ramène chez lui, en compagnie de son frère Hector. En mer, Pâris avoue la subornation à son frère, indélicatesse appelée à réduire à néant leur mission diplomatique. Pour éviter la guerre, Pâris se déclare prêt à se livrer à Ménélas. Emu par la profondeur de ses sentiments pour Hélène, Hector renonce à livrer son frère aux Spartiates. Ils cinglent vers Troie, où Hélène est aimablement reçue par le bon roi Priam. Quoique l'action irréfléchie de Pâris obère sa diplomatie, le vieux guerrier - revenu de tout - espère que la solidité des murs de Troie restera dissuasive face au désir de vengeance des Grecs.

A Mycènes, Ménélas accourt conter son infortune conjugale à son frère. Agamemnon est ravi de l'échec de cette alliance avec Troie : elle va lui fournir un excellent prétexte pour entraîner ses alliés dans une guerre contre la riche cité d'Asie Mineure ! Troie tombée, la mer Egée deviendrait un lac grec, sous la domination de Mycènes. Mais le sage Nestor rappelle à Agamemnon que rassembler ses alliés, c'est bien, mais arriver à convaincre le hautain Achille - cette machine à tuer - de se joindre à eux serait mieux encore. Parmi les roitelets grecs, le pragmatique Ulysse est bien le seul à jouir de l'estime d'Achille. Il se fait fort de persuader le jeune héros. De fait, Achille, qui a choisi une vie brève mais glorieuse plutôt que longue et médiocre, finit par accepter.

Lorsque la flotte grecque (1.000 navires, 50.000 hommes) arrive devant Troie (25.000 défenseurs), Achille fait déjà bande à part. Sa pentécontore est la première à faire crisser sous sa quille le sable de la plage. Avec ses cinquante Myrmidons, il attaque tout seul l'armée troyenne. Les archers troyens déciment ses compagnons, qui font la tortue, mais ils emportent d'assaut le Temple d'Apollon, dieu protecteur de la ville. Après avoir décapité la statue du dieu ennemi, Achille d'un prodigieux lancé de javelot, transperce le crâne du Troyen Teston, qui arrivait à la rescousse en compagnie d'Hector et de sa cavalerie. Les Myrmidons massacrent les prêtres d'Apollon et capturent Briséis (cousine d'Hector), vierge consacrée au dieu.
Surgit Hector, qui est vite isolé et encerclé par les Myrmidons. Chevaleresque, Achille décide de renvoyer chez lui l'impétueux troyen : «Le premier jour, on ne tuera pas de prince !»

Le soir, les chefs grecs congratulent Agamemnon. «Personne ne se souviendra des soldats, seulement du roi !», se gargarise-t-il. Dédaigneusement, Achille lui offre tout l'or du temple d'Apollon qu'il a conquis. Décidé à humilier son allié rebelle, le grand roi de Mycènes fait venir Briséis - tenue par deux soldats -, qu'il déclare être sa captive. Ulcéré Achille se retire sous sa tente, ruminant sa rancœur.

Le lendemain, les deux armées se rencontrent devant la ville. A l'instigation d'Hélène - que consume le remord d'avoir provoqué la guerre -, Hector propose à Agamemnon de restituer la reine de Sparte à son mari et de faire la paix. Agamemnon rétorque que 50.000 hommes ne se sont pas dérangés pour si peu de résultat. Alors Pâris s'offre à la vengeance de Ménélas : puisqu'Hélène ne peut appartenir aux deux rivaux, ceux-ci se battront en duel pour savoir qui la possédera. Afin de satisfaire son frère ivre de rancune, Agamemnon feint d'accepter, bien décidé à de toute façon ensuite continuer la guerre.
Vieux briscard, Ménélas ne fait qu'une bouchée de l'inexpérimenté Pâris, qu'il blesse à la cuisse. Lâchement Pâris fuit le champ de bataille, se traînant aux pieds de son frère Hector qui a assisté à leur confrontation. Ménélas s'apprête à achever le vaincu, dont il stigmatise la pleutrerie, indigne d'un prince. Ne se contenant plus, Hector transperce Ménélas.
Bouleversé par la mort de son frère, Agamemnon crie à la trahison et lance ses troupes contre les Troyens. Ceux-ci, néanmoins, arrivent à repousser les Grecs.

Cette nuit-là, sur foi d'un oracle favorable, Glaucus - général troyen - convainc Priam d'attaquer le camp grec à l'aube. Ce, contre l'avis d'Hector qui - ayant noté l'absence d'Achille sur le champ de bataille -, redoute que se ressoude cette coalition qui lui paraît battre de l'aile.
Les Troyens poussent devant eux de grands ballots d'étoupe enflammée. Déjà le camp grec brûle. Ajax est tué par Hector. Surgissent Achille et ses Myrmidons. Le duel avec Hector semble inévitable, mais contre toute attente le fils de Priam terrasse et égorge son redoutable adversaire. Il s'avère que celui-ci, en réalité, n'était autre que le jeune novice Patrocle, qui avait emprunté les armes de son cousin pour se porter à la rescousse de ses compatriotes.
Entre-temps, Achille a arraché Briséis à la soldatesque d'Agamemnon qui s'apprêtait à la violer après l'avoir marquée au fer rouge comme esclave. Le jeune chef a donné des ordres pour, à l'aube, appareiller et rentrer en Grèce. Aussi, quelle n'est pas sa surprise (et son désespoir) de voir son lieutenant Eudoros lui ramener le corps de son ami Patrocle. Lorsqu'il vient le trouver de la part d'Agamemnon, Ulysse - qui avait obtenu que Briséis soit rendue au héros en échange de son retour sur le champ de bataille -, ne peut que constater que celui-ci n'a pas attendu le bon vouloir du «grand roi» pour reprendre «sa» captive. Le corps de Patrocle est brûlé. Cette nuit-là, après avoir fait l'amour avec son maître, l'esclave troyenne tente de l'égorger pendant son sommeil. Achille l'y encourage même, car mourir - maintenant ou plus tard - lui est indifférent [à présent que Patrocle est mort (4). Lui, Achille, savoure chaque instant d'une existence qui peut s'achever à tout moment. Pourquoi pas maintenant ?

Le lendemain, seul sur son bige, Achille se présente devant les murs de Troie, défiant Hector. Le duel a lieu, Hector est tué et traîné derrière son char par le vainqueur. Mais le soir, le vieux Priam s'introduit dans le campement grec et vient supplier Achille de lui rendre le corps de son fils. Emu, Achille y consent, fait laver la dépouille toute éraflée par les cailloux du chemin, rend sa liberté à Briséis et décrète une trêve de douze jours pour laisser aux Troyens le temps nécessaire aux funérailles. Agamemnon est furieux de cette trêve décidée sans son assentiment, alors que l'ennemi durement éprouvé est sur le point de s'effondrer, croit-il; néanmoins il s'incline. Ulysse met ce temps à profit pour faire construire un Cheval de Bois avec des planches récupérées sur les navires détruits. Haut de quelque treize mètres, c'est une offrande au dieu des mers, Poséidon, pour un prompt retour chez eux.

Dégoûté de la guerre, Achille renvoie en Grèce Eudoros et les Myrmidons - mais reste pour régler ses comptes personnels. Avec quelques autres, il prend place à l'intérieur du Cheval de Bois. Le lendemain, les Troyens découvrent que la flotte grecque a disparu et avec elle l'armée des envahisseurs, dont il ne subsiste que quelques cadavres décimés par la peste (5). Les Troyens font rentrer le Cheval de Bois dans la ville (dont les portes sont suffisamment hautes pour qu'il ne soit pas nécessaire de les abattre). La nuit tombée, le commando grec se répand dans la cité endormie, tuant et incendiant, et ouvre les portes à l'armée revenue à la faveur des ténèbres.
Comme un fou, Achille cherche à retrouver Briséis, tandis que Pâris et Glaucus organisent leur baroud d'honneur. Hélène, Andromaque et son bébé Scamandrius fuient la ville par un passage secret; ils sont conduits par un citoyen et son vieux père (Enée et Anchise), à qui Pâris a remis le «glaive de Troie», l'épée que depuis des générations se transmettent les rois de la ville, ses aïeux. Achille arrive à temps pour arracher Briséis aux griffes d'Agamemnon, à qui la jeune fille arrive à porter un coup mortel.
Arrive sur ces entrefaites Pâris qui, croyant sa cousine menacée par le héros grec, lui décoche une flèche dans le talon et quatre autres dans le corps. Le Myrmidon mettra du temps à mourir... Pâris emmène Briséis vers les souterrains qui conduisent à la liberté, et dans lesquels Hélène les a précédés.

Le prudent Ulysse (6) demeurera le seul roi grec survivant de la désastreuse expédition. Son dernier devoir sera d'allumer le bûcher d'Achille, après lui avoir déposé des pièces de monnaie sur les paupières. A l'intention du Passeur des Enfers...

 


 

NOTES :

(1) Fin septembre 2003, un ouragan détruisit avant la fin du tournage les décors construits au Mexique. - Retour texte

(2) Auteur de Brad Pitt, Mazarine éd .- Retour texte

(3) La Phthiotide est la région de Pharsale, à l'est du mont Othrys. Triopas est un roi de Thessalie à la généalogie incertaine, qui le relie tantôt aux Lapithes, tantôt à Aiolos [l'éponyme des Eoliens]. Qu'il eut en outre combattu Agamemnon prouve la flexibilité et l'immanence de la mythologie !- Retour texte

(4) Sous-entendu. - Retour texte

(5) L'épisode de la peste eut dû normalement se situer au début du film (il est contenu dans les 8 à 52 du Chant Ier de l'Iliade), mais le scénariste ayant escamoté l'épisode de Chrysès et Chryséis en dispose autrement - d'une manière un peu abrupte d'ailleurs. Le spectateur non-averti doit se demander de quoi il en retourne ! - Retour texte

(6) Et Nestor ? - Retour texte